Bouge ton boule!

Ça y est, l’été se termine. La pluie, le vent et les vestes sont de sortie, on remet les chaudières en marche, et ma nuit tombe avant qu’on parte du boulot. Les feuilles tombent sur les chemins, et la morosité ambiante monte en flèche.

La preuve en est, partout sur votre fil Facebook, c’est complaintes, perte de motivation quelque soit le sujet… Le chômeur désespère de trouver un job un de ces jours, le travailleur compte déjà les jours qui le sépare des prochaines vacances (trop loin bien sûr), la blogueuse mode a les cheveux qui frisent à cause de l’humidité, bref, c’est la dèche intégrale! Lire la suite

Pour la beauté du sport?

Il y a quelques jours, se tenaient des championnats asiatiques de volley de moins de 19 ans.

Une jeune joueuse du Kazakhstan a déchaîné les passions, non pas pour son niveau de jeu (elle est restée cantonnée au banc la majorité de la compétition), mais pour sa beauté. A tel point que la belle Sabina Altynbekova a vu sa temps de jeu réduit à peau de chagrin par son coach, qui n’a pas apprécié ce traitement médiatique exacerbé… A tel point que la carrière de la jeune joueuse risque d’être freinée par l’évènement…

Sabina-Altynbekova-6-Kazakhstan-girl-volleyball-player-photo

 

Ce buzz autour d’une sportive n’est pas le premier, ni le dernier. Encore plus dans le volley, principalement médiatisé lors des Jeux Olympiques grâce au beach-volley (féminin…) qui permet d’effacer les performances sportives au profit d’un certain… esthétisme du sport…

D’un côté, en voyant les uniformes proposés, pourquoi certains iraient-ils chercher la technicité du sport?

Mais le volley n’est pas le seul touché.

Oublions les commentaires ô combien journalistiques des consultants français lors des derniers JO, ainsi que les Divas de la WWE, dont le physique est l’atout majeur, vu que le palmarès est fonction des histoires écrites par les scénaristes de l’organisation.

WWE-divas

C’est du « sport-entertainment », avec un accent mis sur le physique et le jeu d’actrice des Divas plus que sur leurs qualités athlétiques, pourtant assez impressionnantes…

A la place, nous allons nous concentrer sur les sportives, leur morphologie et l’impact sur leurs carrières…

Première chose à noter: quand vous cherchez des photos de sportives sur google, c’est rarement des photos en action… Bref.

Parmi les sportives dont on a plus parlé pour leur plastique que pour leurs performances, citons Allison Stokke à la perche et Anna Kournikova au tennis

Malgré leur présence au plus haut niveau, le palmarès de ces deux femmes est malheureusement peu développé…

Anna Kournikova, après un bon début de carrière chez les jeunes (championne du monde junior, top 10 mondial à 17 ans, n°1 mondiale en double en 2000), est entraînée dans une spirale de shootings, sorties et publicités après une blessure au pouce sous la pression de ses sponsors. Résultat, aucun titre en individuel, et une image de poupée plus que de joueuse…

Allison Stokke, quant à elle, a vu son heure de gloire arriver lors de la diffusion d’une de ses photos en 2007. Depuis, aucune victoire recensée, mais son objectif est les jeux de 2016…

Mais on peut être belle et gagner.

Pour preuve, Lindsay Vonn, championne olympique de descente, médaille de bronze olympique de super-G, 4 gros globes de cristal (classement général du ski alpin, toutes disciplines confondues), 13 petits globes de cristal (classement général de chaque discipline du ski alpin). C’est la recordwoman du nombre de titres toutes discipline du ski alpin confondues, et du nombre de victoires en super-G. Elle cumule 59 victoires en carrière, soit le 2ème plus grand nombre de tous les temps à 3 victoires près. Et sa carrière n’est pas encore finie (même si une blessure au genou la gêne depuis quelques temps). Tout cela avec un physique avantageux:

Encore une fois, la belle n’a pas échappé aux photos sexy…

Dans un univers où le sport féminin est souvent sous-estimé et peu médiatisé pour les performances, l’un des rares moyens de parler des sportives est en relation avec leur beauté.

Le cas de Sabina Altynbekova n’est pas anecdotique. Son nom a fait le tour de tous les sites d’information sportives, sans plus d’informations sur le championnat qu’elle disputais. Pour la petite histoire, son équipe a fini 7ème, information difficile à trouver… Et dans le même temps, la France accueille son mondial de rugby dans l’indifférence quasi-générale des médias (et en plus les françaises sont favorites…). Mais c’est moins sexy…

rugbyfr

L’équipe de France de rugby féminin, favorite de la coupe du monde, vainqueure du dernier Tournoi des 6 nations avec un Grand Chelem.

Et si un de ces jours, on laissait tomber le visuel pour parler perf? Ou alors, j’attends qu’on commence à traiter de la même manière les sportifs masculins, pour voir les réactions de la gente masculine?

Compte rendu du WWE Live! Strasbourg

Ce vendredi 23 mai, la WWE a débarqué à Strasbourg dans le cadre de leur tournée européenne du WWE Live! Wrestlemania Revenge Tour. Oubliez clairement toute allusion à Wrestlemania lors de matchs de la soirée, la carte n’ayant rien à voir avec les matchs s’étant déroulé au Showcase of the Immortals. Ceci étant, nous avons eu droit à une soirée de folie avec ces catcheurs et catcheuses que nous voyons d’habitude sur petit écran…

Lire la suite