Quand le blogging tourne à la guerre

Depuis quelques années existent sur le web des sites proposant des formations plus ou moins chères (plutôt plus), qui ont pour objectif de faire du pékin moyen un « blogueur professionnel » (tatataaaam!), c’est à dire gagner 1000€ par mois tout en faisant le tour du monde, juste en écrivant des articles même si on n’a rien à dire ou à vendre…

Garantir l’impossible? Trop facile!

La notion de « travailler moins pour gagner plus » étant toujours très vendeuse, ces sites on connu une notoriété de plus en plus grande, proposant sans relâche les formules miracle du SEO, pour faire en sorte que votre site attire des millions de visiteurs et vous rapporte la race grâce à la pub, l’affiliation et autres mannes financières passives.

(Mal)heureusement, sur internet, rien ne peut être assuré. Tout comme les agences vous garantissant la première place sur la requête de votre choix sur Google, les personnes qui proposent des solutions miracles pour devenir le roi d’internet restent l’équivalent des sorcier vaudou qui promettent monts et merveilles

Et il guérit aussi le cancer et la connerie ou pas?

D’abord ça fait râler

Au fur et à mesure de l’apparition de ces sites de miracles, les réactions des professionnels du web (auto-entrepreneurs, agences de SEO,…) ont évolué. Au début, l’opinion oscillait entre « laissons faire, c’est rigolo » et « mon Dieu, on leur dit que c’est n’imp’ ou quelqu’un s’en rendra compte rapidement? ». Mais loin de péricliter, ces sites ont connu une grande évolution, des entrepreneurs comme M. Amacker arrivant à proposer des « formations » à 1000€ une fois de l’an. Rien que pour cette réussite commerciale, on peut applaudir des deux mains: effectivement, ce n’est pas forcément évident d’arriver à gagner 500000€ en moins de 15 jours pour proposer un contenu somme toute inexistant, et même d’en faire parler en bien. Mais, comme dans tout système situé à la limite entre le marketing et la fraude, les dérives sont vite visibles, et les sorties de routes peuvent être assez violentes pour ceux qui mettent un doigt dans l’engrenage. Et on en arrive à des situations où un « client » se voit obligé de vendre sa voiture pour payer la formation (fait avoué par ce pseudo formateur), et où tout ce petit monde se rends compte qu’on est face à une grande escroquerie.

La justice sans tribunal

Et c’est à ce moment qu’existent deux solutions:

  1. Les clients abusés portent plainte, on passe devant un tribunal qui, selon toute vraisemblance, devrais trancher en faveur des clients;
  2. Un groupe de Zorro à claviers lance une offensive « Anonymous Style » et pirate l’ensemble des sites, des mailing lists pour diffuser son message.

zorro débarque

Au vu des évènements du week-end, c’est la seconde solution qui semble avoir été préférée. Si je suis en accord avec le principe des revendications apportées lors du piratage, je suis quand même perplexe quand à la méthode et aux finalités. Pourquoi ces personnes devraient elles définir qui a le droit de rester présent sur la toile? Si vraiment elles sont touchées par les actions de ces arnaqueurs, pourquoi ne pas tout simplement monter un collectif qui aide les personnes impliquées à porter l’affaire devant les tribunaux? Cela permettrais également de ne pas tourner l’arnaqueur en victime du méchant pirate, mais bien de le condamner de façon équitable et légale, montrant par là que ces actions ne sont pas impunies.

En attendant de voir les évolutions de cette affaire, qu’en pensez-vous? Faut-il suivre les voies légales pour empêcher ces affaires de se reproduire, ou faut-il user de moyens moins légaux mais plus percutants?

4 réponses
  1. wilfried
    wilfried dit :

    Je suis daccord avec toi , dans le fond c’est « acceptable , louable) , mais sur la forme c’est pas la meilleurs solution.
    Comme j’en parle sur d’autre blog sur le sujet , j’ai oublié (comme tu est l’un des seul a parler autant de justice et tribunaux).
    Si ce personnage a réussi a entourlouper x clients qui croyait que l’argent facile existé sur le net (pourquoi tout le monde pense que sur le net c’est plus facile ?)
    comme il est question de justice (la justice n’est pas exent d’injustice) .
    Si cette personne arrive a berné x gens , il a récolté les deniers de ces derniers
    Lui n’aura pas de mal a se trouvé un bonne avocat , a trouvé les bon mot (spitch) alors qu’un client déjà qu’il a perdu 1000 euro doit se payer un avocat et l’instruction qui est en cours qui de toute vraisemblance durera quelque mois voir quelque année , avec toujours les frais d’avocat , tribunaux , expert etc , alors que lui , il lui sera plus facile de tenir longtemps , se payer les bon avocat (avec les sous de ses agissement. Non je ne dit pas que que le hacking est la bonne solution , mais qu’il y a une justice a 2 vitesse) et que grace ou a cause d’ Adrien , il y a un écosystème qui et mis a nu , même si beaucoup de blogueur influent , pros sincère (plus ou moins) ont tiré la sonnette d’alarme sans pour autant réussir..

    Répondre
    • etienne
      etienne dit :

      On est d’accord qu’avec ses revenus, il a surement de quoi se payer un ou deux avocats. Mais je persiste à croire qu’avec le soutien d’une association type UFC que choisir ou équivalent, on peut traiter ce type d’arnaques. Mais celles ci existerons toujours, c’est du commerce et du marketing poussés à leur paroxysme et qui malheureusement donne des images déplorable de le blogosphère française…

      Répondre
  2. JoanR
    JoanR dit :

    Tout à fait d’accord avec toi, le message est bon mais pas les moyens employés, qui sont aussi mauvais que les techniques plus ou moins frauduleuses employées par la « victime ». Se mettre à leur niveau quand on veut dénoncer de mauvaises pratiques n’est pas très judicieux, et victimiser la personne visée non plus..

    Répondre
    • etienne
      etienne dit :

      Perso ce qui m’étonne le plus, c’est que le hacker revendiqué est un ancien modérateur des forums Amacker, et qu’il permet grâce à ce piratage de le faire passer pour la victime… Et qu’à ce moment, c’est lui qui risque gros d’un point de vue juridique à mon avis… Donc perte de crédibilité de l’action si ça se retourne contre lui…

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *