Mariage: les idées pour rater l’organisation (partie 3)

Dans les épisodes précédents de notre série « Mariage: les idées pour rater l’organisation », nous avions vu les premiers préparatifs et leurs désagréments, et avions pu lister un bilan non exhaustif constitué de:

  • Deux tubes de Lexomil,
  • 3 prises de têtes minimum, avec leurs rappels
  • 7 heures d’appels minimum
  • plus de 30 km de marche
  • le jour et l’heure de votre mariage et des cérémonies (en plein été bien sûr)
  • la commande de la robe
  • la commande des alliances
  • plus que 3 mois maximum pour achever la préparation.

Mais se pose désormais les questions essentielles de l’après-cérémonie: la salle, le traiteur, la déco et les plans de table. C’est là le

Problème 3: La restauration

Comme j’ai déjà pu le dire dans le premier épisode de cette série, les gens organisés s’y prennent longtemps à l’avance. Voire très longtemps à l’avance. Voire même avant même de savoir qu’ils vont se marier. Pour l’avoir vécu, la réponse habituelle pour les traiteurs un tantinet connus de votre région et pour les lieux réputés est « Holà, mais pour cette date on est réservé depuis un an! Si vous voulez il nous reste une place pour l’année suivante, mais ça peut partir vite! ». A titre personnel, le record que j’ai entendu a été une liste de réservation pleine pendant encore 18 mois pour une solution « clé en main » traiteur + salle. C’est presque plus difficile que de trouver un appartement à louer dans Paris intramuros…

Après avoir écumé toute votre région pour trouver le lieu de vos rêves et un traiteur qui vous conviennes, vous aurez eu le temps de passer 7 nouvelles heures au téléphone et de faire au moins 150 km pour visiter les salles potentielle. Ce qui vous a largement laissé le temps de vous prendre une nouvelle fois la tête pendant les trajets (quatrième minimum depuis la maaagnifique demande de monsieur). Ce qui vous a également laissé le temps de penser au placement des invités à table. Car il faut penser à mettre l’oncle Georges le plus loin possible de tatie Marcelle, qui ne se parlent plus depuis que le tonton a ressorti quelques vieux dossiers familiaux lors de la dernière beuverie de nouvel an en commune. Et aussi ne pas les mettre avec trop de jeunes pour pas plomber l’ambiance à la table. Et mettre les parents pas trop loin de la table des mariés. Et cela se complique pour savoir qui mettre avec qui quand les gens ne se connaissent pas… Bref, tout ceci associé a permis de jeter de l’essence sur le brasier allumé dans la voiture, MAIS vous avez quand même le *bip* de plan de table, l’adresse de cette *biip bip* salle à 30 bornes de la mairie et de l’église et le nom de ce *magnifique* traiteur pour ce *biiiiiiiiiiiiiii-sbrouf* de plus beau jour de votre vie (même si on commence sérieusement à en douter). Il n’y a plus qu’à décorer… GNIIIIIIII on y pensera plus tard!
D’ailleurs, en y pensant plus sérieusement, vous avez pensé à placer tout ce monde, mais avez vous pensé à avertir les invités qu’ils le sont??? Bonne nouvelle quand même dans ce nuage d’emm**biiip*, il existe une quantité non négligeable de sites web proposant de vous faire à prix tout à fait correct des faire-parts, qu’il ne vous restera plus qu’à envoyer, passons sur ce point somme toute pas si problématique. Jetons plutôt un œil au

Problème 5: VOUS

Et oui, c’est bien de s’occuper du bien être des autres, mais il faut quand même que vous soyez resplendissants pour ce jour merveilleux. Sauf si vous connaissez personnellement un professionnel de la coiffure, il vous faudra trouver quelqu’un. Qui en général ne se déplace pas forcément à domicile. Vous allez bel et bien devoir traverser la moitié de la ville en robe de mariée le matin de votre mariage, mais sans le cortège, avec des cernes sous les yeux et l’air hagard que procure le stress du timing serré.
Sans compter que ces professionnels sont eux aussi surbookés en cette saison de mariages, et donc les disponibilités sont rares… Prise de tête, acte cinq, scène 1, on tourne! Heureusement internet est là et vous a permis pendant vous insomnies de trouver la coiffures de vos rêve en photo.

Euuuh attendez, on a bien parlé de photo? Qui dit photos dit photographe!! On n’a pas le photographe encore!!!!! Merci google, il faut aussi trouver le dernier des mohicans photographes libres qui va immortaliser ce jour de m… grâce.

Soyons maintenant lucides.

En environ 4 mois, vous avez réussi à devenir insomniaques, à vous engueuler une bonne dizaine de fois pour souvent les mêmes choses, il ne vous reste plus qu’une envie: arrêter le massacre!
Nous verrons donc dans le prochain épisode les excuses possibles à invoquer pour tout annuler!

sourire sadique

Je sais je suis un sadique, il faudra attendre demain pour connaitre la suite…

 

 

 

A voir aussi:

Prélude
Partie 1
Partie 2
Partie 4
Final

2 réponses
    • etienne
      etienne dit :

      Certes, mais ça ne faisait pas partie de notre budget ni de notre idée d’origine 🙂 Et je doute (peut être pourrez-vous me le dire) qu’un WP prenne un client moins de 6 mois avant la date du mariage 🙂

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *