We Are Blogger, la review

Vous ne le savez peut-être pas, mais je suis un grand curieux, et j’adore servir de bêta-testeur sur des sites web ou des interfaces. En l’occurrence, j’adore chercher la petite bête, les détails qu’on ne voit pas forcément quand on a la tête dans le guidon, pour aider à améliorer encore plus le produit.

Alors quand Stéphane Briot, auteur du très bon 4h18.com, a lancé son appel à candidature pour tester son dernier bébé, je n’ai pas eu à me forcer pour accourir 🙂 Surtout quand derrière il n’y a qu’une demande: fournir une review complète, franche et sans détour du produit. Bref, il me proposait le beurre, l’argent du beurre et la jolie crémière :).

Voici donc, rien que pour vous, le compte-rendu du test de We Are Bloggers.

Tout d’abord, We are blogger, qu’est-ce que c’est?

Pour le savoir, rien de mieux que de demander au créateur!

Le principe est simple : Le meilleur, par les meilleurs, pour vous donner tout ce dont vous avez besoin pour créer, ou modifier votre blog et en faire un outil performant.
Entre ateliers et conférences, We Are Blogger se veut être un outil haute qualité, hautes performances.

Dans les faits, nous avons là un programme qui mêle ateliers pratiques et conférences, pour vous conseiller et vous accompagner dans la création et la gestion de votre blog. Pour cela, Stéphane voit les choses en grand et s’entoure d’une brochette de consultants 5 étoiles:

  • Laurent Bourrelly, François Lamotte, Simon Tripnaux et Paul Sanchès pour le référencement;
  • Guillaume Eouzan en ce qui concerne le marketing et le webmarketing;
  • Nicolas Fournon et Mathieu Ladiray quand il s’agit d’aborder les réseaux sociaux;
  • Et bien sûr Stéphane, incontournable dans partie WordPress.

Pour faire simple, uniquement des professionnels, chacun connu et reconnu dans son secteur. Excusez du peu.

Mais au fait, pourquoi avoir fait ça ?

Stéphane nous fait part des raisons de la création de ce site sur l’une des vidéos de présentation. Il est parti d’un constat: dans la plupart des cas, les évènements importants et intéressants autours du blogging d’entreprise et disciplines associées, se déroulent à Paris. Pour un blogueur (ou wanna-be blogueur) francilien, tout va bien. Pour un marseillais comme Stéphane (ou un strasbourgeois au hasard hein), la problématique est différente : outre le chéquier à sortir pour assister à l’évènement en lui-même (le même pour tout le monde), il faut également faire flamber la CB pour payer le trajet (et ça coûte plus cher qu’un simple billet de RER), pour l’hébergement sur place en cas de besoin (quoi, tu ne veux pas te faire l’aller-retour Paris-Marseille dans la journée ??), pour la bouffe (faut pas non plus se laisser mourir de faim), bref un seul salon peux vous faire sortir quasi 500€. Et encore, dans un salon, invariablement les deux conférences qui vous intéressent le plus se déroulent en même temps… En gros, vous finissez les deux jours crevé, fauché et frustré.

La décision a donc été prise : plutôt que de rater des interventions de qualité, ou d’y participer mais n’être capable d’en profiter qu’à moitié (merde, mon train part à quelle heure ce soir ?), si on ne peut pas accéder à l’info de qualité sans pleurer des larmes de sang, alors il faut que l’info vienne à vous ! La décision prise, restait à convaincre des intervenants qui déchirent : le résultat est là, vous savez donc ce qu’il en est des capacités de conviction de notre blogueur matinal…

Bon c’est bien beau, mais en quoi ça consiste ?

Je parle, je parle, mais dans l’histoire on a toujours pas abordé le vif du sujet…
Donc comme je le disais quelques lignes plus haut, c’est un ensemble d’ateliers et de conférences, sous formes de vidéo la plupart du temps. Les interventions se font majoritairement sous formes de discutions/interview, ce qui permet d’avoir une notion d’interaction franchement agréable. Cela évite aussi de retrouver cette impression de retourner dans un amphi à la fac que j’avais pu connaitre lors de salons en Alsace.

L’organisation est aussi très bien pensée.  Chaque sujet (Blogging, WordPress, Référencement) est divisé en différents modules,  eux même composés d’Unités (en général, une unité = une vidéo). Pour ne pas avoir l’impression d’être lâché dans la nature avec une cargaison de vidéos et un message « Amuses-toi bien » punaisé dessus, chaque unité propose une petite box « Marquer complété ».  C’est à la fois une bonne et une mauvaise chose.
Une bonne chose, car on a un suivi très précis de ce qu’on a vu ou pas. Stéphane a la possibilité de voir ce que l’on a checké, ce qui est un atout indéniable pour une assistance personnalisée.
Une mauvaise chose, parce qu’il faut obligatoirement valider une unité pour passer à la suivante, et la même chose se répète pour les modules de chaque sujet. On ne peut donc pas forcément commencer dans l’ordre qu’on veut les modules. Attention, rien n’empêche de suivre les sujets dans l’ordre de son choix, c’est juste que le sujet est traité dans un ordre qu’on ne peut pas modifier. Ceci étant, je n’ai testé qu’une version béta amenée à évoluer, nul doute que Stéphane y jettera un œil 😉
De plus, un forum est en place pour interagir avec les autres clients et bien sûr Stephane.

Question packaging, le design est sobre. Très sobre. Et c’est parfait comme cela. Car on retombe sur ce qui se dit partout dans les couloirs de Google : Content is king. Le plus important, c’est le contenu, et rien que le contenu. Et la présentation sobre permet d’accéder à l’information de façon simple et intuitive. Là, on a accès à toute l’info d’un coup d’œil, et c’est très agréable.

Alors, c’est quoi le résultat du test ?

Cela fait donc 2 semaines bientôt que je me fais la main sur ce site.

Voici donc le résumé de ce que j’en pense : Que du bien ! Le discours est clair et sans ambigüité : pas de promesse de conquérir le monde en travaillant moins de 5 minutes par jour, pas de grandes phrases où l’on peut comprendre tout et son contraire. Monter un blog, le faire vivre et prospérer, c’est du travail et des efforts. Et Stéphane et ses consultants sont là pour vous donner des pistes pour atteindre vos objectifs.

A moins de 500€ par an, avec l’accès illimité aux vidéos, au support et aux mises à jour, accessibles depuis tout support (tablette, ordinateur, smartphone), c’est quand même un investissement plus intéressant que de dépenser ses sous chez un vendeur de rêve.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *